mardi 2 décembre 2014

Doctor, Doctor Kanelbullar, give me gas in my ass ! (beaucoup de sucre et quelques claques, et ça redémarre)


Rien ne vaut un bon traitement de percussions pour recharger les batteries aplaties ...





La méthode Kanelbullar, tout dans le rythme et la parfaite maîtrise (phil)harmonique chaotique !



 A vos métronomes ...


jouez !



Pour 15 briochettes :

500 g de farine T45 
17 cl de lait tiède 
80 g de sucre en poudre 
90 g de beurre 
1 œuf 
1 sachet de levure de boulanger déshydraté

Pour le beurre parfumé :

60 g de beurre

1/2 cc de cannelle en poudre

Pour la dorure et la décoration :


1 jaune d’œuf additionné d’un peu d’eau
Sucre en grains
Sucre glace
 


Prenez le tempo :



 Avec un robot pétrisseur ou à la main :

Faites tourner la platine et versez dans le bol du robot ou un saladier la farine, la levure, le sucre, le lait, l’œuf et le beurre coupé en morceaux.




Pétrissez jusqu’à ce qu’une boule homogène se forme.
Couvrez et frottez le torchon au diapason pendant que la pâte repose 2 heures au moins, elle doit avoir doublé de volume. 




Le façonnage :

Étalez la pâte sur un plan de travail fariné.


 Faites fondre le beurre avec la cannelle et badigeonnez-en la pâte   

après avoir
  compulsivement
 gratté
 le pinceau

Mettez presque tout le beurre mais gardez-en un peu pour plus tard.



Roulez le boudin dans la largeur.
Coupez le boudin obtenu en 15 et placez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Vous aurez à faire deux cuissons séparées.
Avec vos mains, aplatissez légèrement les rouleaux.
Avec le reste de beurre, badigeonnez les briochettes. 




Ajoutez à ce moment-là le sucre en grains si vous le désirez. Laissez la pâte reposer 20 min à température ambiante.
Faites préchauffer votre four à 180°C et enfournez pour 10 min.
Sortez les briochettes et badigeonnez-les soigneusement du mélange jaune / eau et remettez au four pour 5 min.
Placez sur une grille et recommencez la cuisson avec les autres briochettes. Saupoudrez de sucre glace.

Et en avant la musique !






N'oubliez pas d'apporter le tout
 au concert privé
 des Tapas Drummeuses
(et non les Tapettes Drummass, quoique ça claque sa (ma)ra(ca)ce !)


histoire de répéter avant Noël 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire